A propos Yohan Lefebvre

Directeur associé et cofondateur de Nouveau Western.
24 octobre 2014   |    

Campagne Dr Martens

Gros coup de cœur pour cette campagne de Dr Martens

Pour celui qui est né dans les années 70, les souvenirs se vivent en couleurs délavées.
Nous savions alors que nous assistions à une rupture sans réaliser que c’était la fin de la lutte des classes.
Pendant que le monde ouvrier perdait la bataille sur l’autel du capitalisme, il la regagnait dans la rue à travers l’émergence d’une nouvelle culture. Ses représentants la révélèrent avec rage et fierté à travers son métissage, sa musique et ses tenues vestimentaires. Mods, ska, raggae, punk, skinhead, tous ces mouvements ont marqué de manière indélébile l’histoire. Le monde vivait à l’heure anglaise.
Avec une icône, la « doc », chaussure des ouvriers d’alors.
Et qui de mieux que Mike Skinner de « the streets » pour nous replonger dans cette époque à travers son flow « so rude », ininterrompu pendant 2 minutes 15. Avec ses images délavées.

Un superbe exemple de storytelling

2 septembre 2013   |    

Dior transgresse les règles

Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, l’homme dans la pub s’affirme aujourd’hui dans toute sa masculinité.
Et ce n’est pas Dior qui va nous contredire puisque la maison a fait appel à Romain Gavras, connu pour ses clips controversés.

Pour une maison de Haute Couture qui navigue dans un univers extrêmement policé et aseptisé, faire appel à un réalisateur de ce type, c’était franchir un pas, c’était s’affranchir des règles…. Comme le fait Robert Pattinson, l’égérie actuelle de la marque dans le film.

Loin des clichés actuels de l’homme tout puissant dont l’unique objectif est de séduire les femmes, le héros est habité par la passion et sa vie semble être une fuite en avant.
Il ne séduit pas par jeu ou par volonté de toute puissance, mais par volonté de vivre. Il ne brime pas, il partage et emmène sa campagne dans un tourbillon de vie mais semble esseulé dans sa quête.
Entre amour, jalousie et mort, on pourrait retrouver dans cette publicité un hommage à Pierrot le Fou, et à la place des protagonistes, Belmondo et Anna Karina.

Monté sur Led Zeppelin, Romain Gavras nous livre un hymne au rock n roll et Dior une jolie partition… Même si la transgression reste assez limité, Voir un homme fumé, mal rasé et habité dans un film d’une maison de haute couture, ça nous fait du bien… et ce film et les messages qu’ils véhiculent font résonnance à la campagne d’affichage shootée par Nan Goldin, dont les thèmes de prédilection sont la violence, la mort, la drogue…

26 août 2013   |    

Fini le cul, vive le nu

Afin d’exister dans la concurrence sans merci du marché de la musique, les artistes américains utilisent depuis longtemps toutes les armes du marketing.
Le clip a été longtemps un support privilégié. Mais les chaînes musicales ont aujourd’hui moins d’audience et elles ont délaissé les vidéoclips depuis l’explosion d’internet et de Youtube.
Les artistes pour émerger sur les plateformes vidéos avaient alors privilégié le dénudé, et ce n’est pas snoop dog qui nous démentira.

Manifestement cela ne suffit plus. Une étape a été franchie cet été avec le co-branding institutionnel ou comment donner une caution culturelle et artistique à son œuvre…
Prince avait initié ce mouvement déjà il y a quelques années au grand Palais mais la démarche n’est jamais allée aussi loin que les exemples ci-dessous.

Jay Z et sa performance au MOMA où il interprète pendant 6 heures d’affilée avec notamment la performeuse Marina Abramovic

Lady Gaga qui n’hésite pas à s’autoproclamer héritière de Warhol depuis plusieurs années (le clip téléphone ! ) qui sort bientôt son album Artpop, a tourné très récemment avec Robert Rodriguez, le réalisateur de Machete Kills en référence direct avec les séries Z des années 70, et enfin vient d’assurer le buzz en collaborant avec (encore elle…) Marina Abramovic

Kanye West qui puise son inspiration au Louvre et dans Le Corbusier pour écrire son dernier album, album qui est un virage dans l’œuvre de l’artiste et est considéré aujourd’hui comme un chef d’œuvre.

Il est certain que les artistes garderont leur ADN. Mais leurs oeuvres comprendront plusieurs niveaux de lecture, auront plusieurs strates en termes de communication. Pas d’inquiétude, Lady Gaga sera toujours à moitié nue dans ses clips. De sexy pour une certaine partie de la population, sa prestation sera de l’ordre de la performance pour d’autres. Voir à ce sujet les articles de presse sur le live de lady gaga pour son dernier titre Applause aux MTV Award’s – de provocatrice, elle est devenue une performeuse pour une partie de la presse. En clair, elle ne perd pas son public originel, elle en recrute d’autres.

Cette dernière tendance peut sembler rapidement tourner en bouche mais on ne peut qu’applaudir à ses artistes qui sont aussi de véritables génies du marketing (les inventeurs du co-branding content !) et savent détecter voire provoquer les tendances au bon moment. Et leurs choix sont aussi de véritables paris.

En tous cas, nous, on pense que Rihanna va se trouver une passion dans pas longtemps pour la Renaissance Italienne, niche peu exploitée encore… 🙂

A suivre comme on dit

14 juin 2013   |    

La stratégie Web Social

Les 2 questions fondamentales qui doivent être posées en amont de toute réfléxion concernant une stratégie sur les médias sociaux sont :

  1. QUELS SONT LES OBJECTIFS A ATTEINDRE ?
  2. QUELS SONT LES MEDIAS REPONDANT LE MIEUX AUX OBJECTIFS ?

Voici une belle infographie proposée par infographics.sg sur les médias sociaux pour nous aider à cerner les différences entres les médias sociaux (typologie des contenus, de l’audience, etc.) et qui répond donc en partie à nos 2 questions.

Quel-social-media-utiliser-comment--F

 

3 juin 2013   |    

De l’intérêt du teaser

Berocca à travers son produit BeroccaBoost a conçu une opération de communication il y a 2 semaines à destination des jeunes.
L’opération principalement relayée via les réseaux sociaux et le site internet consistait à aider Romain qui avait un peu trop abusé de substances la nuit précédente (uniquement alcoolisées on imagine…:) ) et avait une présentation très importante dans son entreprise, ceci à travers un live interactif. Le live était assuré par des acteurs spécialistes de l’improvisation.
Les internautes avaient la main sur le scénario et pouvait proposer des situations à Romain. Une opération a priori bien pensée.

Capture

Mais… car il y a un mais, autant les teasers ont bien marché (environ 1 millions de vues) autant on peut penser que le live a fait un flop (nous n’avons pas les chiffres mais les vidéos replay avoisinent les 300 vues).
Plusieurs enseignements
La télé-réalité jouée par des acteurs n’a que peu d’intérêt car le scénario devient trop lisible et le jeu manque par défaut de réalisme.
Il y a longtemps que les chaînes proposant des émissions de télé-réalité ont abandonné les tunnels de diffusion de 5 heures et préfèrent les formats montés pour en tirer la substantifique moelle c’est-à-dire les morceaux croustillants.
Bref, l’engagement n’a pas été au rendez-vous
Mais ça serait trop sévère de parler d’échec car sur l’aspect teasing, l’opération a été un véritable succès. D’où l’importance d’en prévoir et d’asseoir des plans de com sur ce type de format (très court, punchy et réalisé) adapté au média internet.

31 mai 2013   |    

Le nouveau moteur de recherche de Facebook

Depuis 10 jours environ, l’interface de mon Facebook n’est plus la même. J’ai l’infime privilège de bénéficier du nouveau moteur de recherche de Facebook, le fameux « Social Search Graph » (mon interface est en anglais that is certainely why…) :

Nouvelle interface (anglais)

Nouvelle interface (anglais)

La barre du moteur de recherche prend désormais beaucoup plus de place et remplace les fonctionnalités de messagerie / de notifications / etc ; fonctionnalités qui sont désormais à droite de l’écran. Ce moteur vous permet d’effectuer des recherches sur plusieurs niveaux au sein de vos groupes d’amis et des cercles étendus. Ces recherches s’effectuent donc au sein de ce que vos amis et leurs réseaux partagent sur Facebook, ou ce qu’ils « like ».

L’interface est très facile à manier et un système de suggestion vous permet d’affiner votre recherche (par villes, types de lieux, visité par tels ou tels amis, etc. // par genre, par situation amoureuse, par employeur, par intérêt, niveau d’éducation, par cercles d’amis, etc.) et côté marque, c’est un bien bel outil de targeting en perspective…

On y voit un nouvel enjeu pour les établissements types restaurants / hôtels. Etant donné que c’est la force du réseau Facebook qui est exploitée pour cet outil ; le client pourra rechercher les restaurants / hôtels déjà fréquentés par leurs amis et ainsi avoir accès à des commentaires non anonymes (versus les sites d’avis). Une réelle opportunité d’avoir plus de trafic vers les pages et les sites des établissements, si toutefois ils mettent en place une véritable stratégie digitale.

Mais au fait quel est l’objectif de Marc Z. ? Que vous utilisiez le moteur de recherche de Facebook pour toutes vos recherches ! La guerre avec Google et consorts a commencé.

Sortie prévue en France en 2014.

moteur de recherche

page de résultats

28 mai 2013   |    

Le Paraguay et ses enfants sans nom

Le foot est un levier de communication performant dans les pays adeptes et un terrain de jeu pour les agences… Dans ce cadre, l’Unicef avec son agence a imaginé une campagne complètement géniale !

Au Paraguay, 1 enfant sur 4 n’est pas enregistré ce qui pose un vrai problème pour l’état qui manque de visibilité sur sa démographie mais aussi pour les familles qui ont des enfants sans état civil, non reconnus par la société, avec tout ce que cela suppose (pas d’accès à l’école, aux soins etc etc).

Une véritable mission d’intérêt public que l’Unicef a pris en charge afin d’alerter la population paraguayenne.

Pour cela, l’agence a utilisé la passion du Paraguay pour le foot : lors des éliminatoires à la coupe du monde organisée au Brésil en 2014, le Paraguay a affronté l’Uruguay, son adversaire historique. Audience assurée pour une rencontre sous haute tension… Gros problème pendant la retransmission, les commentateurs sportifs ont identifié les joueurs uniquement par leurs numéros pendant les premières minutes. Frustration pour les téléspectateurs ! et un véritable succès pour cette campagne relayée sur Internet à travers des feuilles de match où les joueurs ne sont identifiés qu’à travers leurs numéros.
Résultat : 4 millions de personnes ont vu le match pour un investissement de 5000 $ et un équivalent d’achat d’espaces estimé à un peu moins d’un millions de dollars. Pas mal… !

#NoNameMatch from TBWA\ONIRIA on Vimeo.