31 mai 2013   |    

Le nouveau moteur de recherche de Facebook

Depuis 10 jours environ, l’interface de mon Facebook n’est plus la même. J’ai l’infime privilège de bénéficier du nouveau moteur de recherche de Facebook, le fameux « Social Search Graph » (mon interface est en anglais that is certainely why…) :

Nouvelle interface (anglais)

Nouvelle interface (anglais)

La barre du moteur de recherche prend désormais beaucoup plus de place et remplace les fonctionnalités de messagerie / de notifications / etc ; fonctionnalités qui sont désormais à droite de l’écran. Ce moteur vous permet d’effectuer des recherches sur plusieurs niveaux au sein de vos groupes d’amis et des cercles étendus. Ces recherches s’effectuent donc au sein de ce que vos amis et leurs réseaux partagent sur Facebook, ou ce qu’ils « like ».

L’interface est très facile à manier et un système de suggestion vous permet d’affiner votre recherche (par villes, types de lieux, visité par tels ou tels amis, etc. // par genre, par situation amoureuse, par employeur, par intérêt, niveau d’éducation, par cercles d’amis, etc.) et côté marque, c’est un bien bel outil de targeting en perspective…

On y voit un nouvel enjeu pour les établissements types restaurants / hôtels. Etant donné que c’est la force du réseau Facebook qui est exploitée pour cet outil ; le client pourra rechercher les restaurants / hôtels déjà fréquentés par leurs amis et ainsi avoir accès à des commentaires non anonymes (versus les sites d’avis). Une réelle opportunité d’avoir plus de trafic vers les pages et les sites des établissements, si toutefois ils mettent en place une véritable stratégie digitale.

Mais au fait quel est l’objectif de Marc Z. ? Que vous utilisiez le moteur de recherche de Facebook pour toutes vos recherches ! La guerre avec Google et consorts a commencé.

Sortie prévue en France en 2014.

moteur de recherche

page de résultats

7 mai 2013   |    

Et si la bonne stratégie, c’était le vinyle

Décidément, le marché est quelques fois blagueur et peut déjouer les prévisions des plus grands experts.

Le CD grande star des années 90 a perdu son statut au profit du MP3 et de la dématérialisation dans les années 2000. Le support physique musical était destiné à disparaître.

On ne va pas rappeler les guerres sans merci entre majors du disque et les nombreuses plateformes de téléchargements mais elles ont fait des ravages de part et d’autres. Majors licenciant à tour de bras, concentration du marché, arrestation et procès des grands noms du P2P, etc. Une histoire digne des plus grands polars.
Idem entre la grande distribution et la distribution spécialisée (FNAC, Virgin et les petits disquaires). Plus de Virgin, un rayon disque à la FNAC moribond et des disquaires qui ont quasi disparu.
Idem entre les grosses machines US du type Live Nation et les tourneurs indépendants.
Bref.
Et un jour, un signe, un minuscule signe. Un disquaire aux US un jour s’est trompé et a acheté un stock de vinyles de REM… qui se sont envolés comme des petits pains. Tournant ou pas… On ne le sait pas encore mais le marché du Vinyle redécolle et est en croissance ininterrompue depuis 5 ans.
Les disquaires se réimplantent et redeviennent « fréquentables ». De nouveaux labels apparaissent. Les gros certes génèrent encore beaucoup de cash mais les petits de la valeur… et de la fidélité. Il suffit de voir le succès planétaire du label ed banger et de sa pérennité.
Le modèle exclusivement digital se ré équilibre au profit de la proximité et un marketing intelligent revoit le jour.
Proximité, service, conseil, réhumanisation. L’industrie du disque se cherche encore mais un nouveau modèle semble apparaître. Une logique de gamme. Du bas de gamme et du volume avec le MP3 et ITunes. Du haut de gamme et de la valeur avec le support physique et le disquaire.
On peut se demander si cette tendance n’est pas à mettre en parallèle avec la (très relative certes) désaffection remarquée des internautes pour Facebook. Trop de technologies, trop de complexité, trop d’éloignement entre la marque et son public.

Est-ce le signe d’une évolution ? Les analystes en tout cas suivent de très près les courbes d’audience du réseau social qui est condamné à innover.
En l’état, les marques continuent d’investir le numérique. L’internet des objets explose. Dernière innovation grand public, les couches qui disposent de capteurs d’humidité relié au smartphone qui alertent en cas de fuite.

Bon. Et après. On peut penser que s’il n’y a pas la connivence avec l’auditoire, cette innovation sera bonne à mettre au placard dans peu de temps. La connivence, voici ce que des marques comme Volkswagen ou Coca Cola maîtrisent à merveille. Dernier exemple en date, Coca Cola avec sa petite trouvaille. Cacher un ascenseur par un escalier pour lutter contre l’obésité. Les gens jouent le jeu et ça les amuse. Coca multiplie ce type d’opérations démultipliant le capital sympathie de la marque
Apple devrait aussi s’en rappeler. Ça a été aussi la clé de son succès. Certains disquaires en tous cas s’en sont souvenus…

29 avril 2013   |    

Votre pinte connectée à Facebook

On a déjà : les lunettes, les chaussures, les voitures. Voici maintenant le dernier objet connecté : le verre !

Grâce à la marque de bière Budweiser, l’équation suivante est désormais possible : trinquer + buddy cup = devenir ami sur Facebook.
Votre verre muni d’une puce et d’un QR code (afin de connecter votre verre à votre profil FB) permet lorsque vous trinquez avec une autre personne (munie du même dispositif) de devenir instantanément ami sur Facebook.

C’est tout de même beaucoup plus convivial que d’envoyer un « Friend Request » non ? En tout cas nous, on adore l’idée !

http://youtu.be/H87NhwMKrO8

16 avril 2013   |    

De l’utilisation des réseaux sociaux par un musée

Ou l’engagement et facebook…
Quoi de mieux pour un musée que de faire revivre une époque historique à travers un docufiction. C’est certainement la réflexion du Musée de la Grande Guerre de Meaux qui à travers la création d’un profil facebook fictif nous plonge dans le fracas de la guerre de 14-18.
Leon Vivien est un poilu qui nous livre son quotidien. Photos, discussion avec ses congénères, c’est un véritable cours d’histoire qui nous est livré. L’opération de communication a été construite avec des historiens et puisent dans les archives du Musée au niveau de ses contenus.
Une initiative percutante. Ici, le terme engagement prend tout son sens. Engagez-vous qu’ils disaient…

http://www.facebook.com/leon1914?fref=ts

vivien

5 mars 2013   |    

Facebook ringard ?

Article sur l’avenir de Facebook au regard de l’utilisation des jeunes.
L’innovation à outrance rend elle l’application « trop » complexe ? Sachant que des nouveaux réseaux apparaissent, plus simples, plus modernes, plus ludiques, plus « cool »…
La course à la nouveauté fait-il que Facebook est déjà trop datée ?
Les inquiétudes sont présentes au sein du board de la marque.
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/03/04/alerte-au-cool-chez-facebook_1842287_651865.html

22 janvier 2013   |    

Les principaux chiffres de l’internet 2012

De Facebook et son million d’utilisateurs actifs à la Chine qui compte à elle seule 23% des internautes mondiaux en passant par Justin Bieber personne la plus suivie sur Instagram avec 1 million de followers.

NB : depuis le lancement de cette vidéo Justin a également ravi la place de N#1 sur Twitter à Lady Gaga !

2012 en résumé :

  • 2,3 milliards d’individus connectés
  • 1,5 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux
  • 1 milliards d’utilisateurs actifs sur Facebook
  • 30 millions d’utilisateurs actifs sur Facebook en France (la moitié se connecte quotidiennement)
  • 300 millions de twittos dans le monde, 5,5 en France
  • Linkedin : 200 millions d’utilisateurs actifs
  • 20 millions de mobinautes en France
  • 118 millions de tablettes vendues dans le monde